Presse

 

Un texte sur mon travail daté du 29 mars 2017 par la journaliste Canoline Critiks

 
Catherine Angot, de la sagesse à la frasque

Elle investit les champs des arts décoratifs, un univers qu’elle maîtrise pour trouver un regard neuf et contemporain teinté d’un zeste d’extravagance.

Formée aux arts décoratifs, cet héritage esthétique reste très présent dans sa démarche artistique.
« Je suis peintre décoratrice ; mon travail consiste à embellir les murs. En produisant un travail plus personnel, j'utilise tout naturellement les techniques anciennes des peintres décorateurs et les motifs décoratifs utilisés à travers les siècles. »

Catherine Angot sait animer la composition, représenter avec justesse un volume, une teinte, une ambiance. Son intention de reconstituer fidèlement les techniques classiques peut apparaître bégnine et domestique. Mais consciente de ce qu’elle prélève dans l’art, l’artiste affirme ses choix avec une garantie de style et de singularité qui lui confère aujourd’hui une réelle contemporanéité.

Elle est contemporaine d’abord dans son intention de mixer et diversifier les médiums.
Sa tournure plastique s’exprime par une technique mixte sur papier marouflé sur bois. Les fonds sont travaillés à l’acrylique, l’huile est utilisée pour les finitions et des pigments naturels, parfois des terres colorées prélevées lors de ses voyages pour les glacis.

L’illustration de ses compétences ne sont pas le signe d’une compromission, elles sont aussi une ouverture pour l’expérimentation et surtout l’intuition. Catherine Angot s’autorise des chemins de traverse par cette volonté délibérée de profiter de nouvelles possibilités.

Son intention se porte sur le figuratif parce que c'est la peinture de la représentation.
« J'aime représenter la nature, les humains, les animaux, le vivant. La figuration me permet de proposer des mises en scène au regardeur et l'inviter ainsi à imaginer des petites histoires. »

Les visages représentés sont des fragments de personnages choisis issus d’œuvres anciennes ou des figures tirées de ses carnets de croquis.

Réalisés dans un effort de réalisme, les sujets sont doux et laissent s’enfoncer le regard dans les superpositions, les cadrages, les glacis, vers une atemporalité, un suspend.
L’artiste apporte un soin tout particulier au beau. Elle convoque une esthétique sensible qui créée des tableaux vivants d’une beauté énigmatique, romantique et poétique.
« Je peins en espérant transmettre un peu de beau, de rêve et de sérénité afin de permettre au regardeur de prendre des pauses, du recul face à l'énergie bouillonnante du monde. »

Les formes ondoyantes, enchevêtrées, les volutes, les enroulements et les arabesques soulignent l’esthétique des courbes et des symétries. Cet art de l’ornementation, des plantes, des fleurs est aussi celui de l’émotion et de la sensualité.

Plume, soleil, poisson rouge, odalisque, ange, oiseau de nuit et autre chimère…  Sont les figures aussi existantes que surréelles qui ponctuent son œuvre.

Il y a dans la peinture de Catherine Angot des moments de vitalité et des coins silencieux, près de la sagesse et de la frasque.
 
http://canolinecritiks.blogspot.fr/2017/03/catherine-angot-de-la-sagesse-la-frasque.html

 
0 commentaire