description : M91 ? FEMME AURIGE AVEC CHEVAL-OISEAU ET MINOTAURE ? 2008. Acrylique sur toile 85 X 150 cm. MINOEN / Nous découvrons une femme aurige tenant dans sa main gauche le Monogramme de Philhelm, un cheval-oiseau femelle se tient à l?arrêt, le sabot droit sur un symbole en forme de c?ur, certainement une feuille stylisée d?une plante de l?île qui fait également partie de la première écriture hiéroglyphe minoenne. En face arrive un minotaure en course, bien embarrassé par la présence d?un chien querelleur, d?autant plus que l?empressement de notre anthropomorphe semble plutôt pacifique, avec sa grande fleur en offrande ! A côté du chien, la signature de Philhelm en linéaire A. Dans le ciel des quantités de croissants et cercles qui ont été retrouvés par centaines sur les sites archéologiques de l?île. Ils pourraient représenter soit des vagues, soit des astres ? Un oiseau en vol et une étoile centrale complètent la scène ! Comme pour les autres tableaux de la série minoenne, tous les symboles utilisés, hormis le Monogramme, proviennent de cachets-sceaux crétois vieux de plus de 4000 ans, période proto- palatiale pour les plus anciens et 3200 ans, période mycénienne ou post palatiale pour les plus récents ! Aurige : conducteur de char antique Minotaure : (Minôtauros) monstre fabuleux à corps d?homme et tête de taureau, son histoire même simplifiée, mérite d?être rappelée! Poséidon avait offert un magnifique taureau blanc au roi Minos pour qu?il le sacrifie en son honneur. Le roi, trouvant le taureau trop beau, oublia sa promesse ! Pasiphaé, l?épouse du roi, dans un « amour » incontrôlable avec cette belle créature, engendra le Minautore, de son vrai nom Astérios. De honte, Minos l?enferma dans le labyrinthe. Athènes vaincue par Minos devait livrer chaque année quatorze jeunes gens en pâture au monstre, mais mandaté par les grecs, Thésée arriva sur l?île de Crète et réussit à tuer la « bête » grâce à la complicité amoureuse d?Ariane, la fille du roi, qu?il avait réussi à séduire et qu?il abandonna néanmoins après son départ, sur une plage, et ce, pour le plus grand bonheur de Poséidon, qui l?épousa et lui donna plusieurs enfants ! Linéaire A : Au début de leur civilisation, les crétois utilisaient une forme hiéroglyphique d?écriture, puis la firent évoluer en pictographique qui donna naissance au Linéaire A, alphabet syllabique de 70 signes et environ 164 idéogrammes, qui restent indéchiffrables à ce jour par le fait que la langue qui l?utilisait reste inconnue. Par contre, nous connaissons phonétiquement les lettres les plus courantes, ce qui a permis l?inscription de Philhelm en Linéaire A dans un cartouche rouge : lecture de bas en haut, la première lettre « P » s?écrit avec des cornes de taureau encore reconnaissables !
 
 
GALERIE-ATELIER PHILHELM,92 Rue Mélanie 67000 Strasbourg, tel:03 88 31 10 10, Artiste peintre et sculpteur, Sculpteur sur bois Artiste peintre
 
 

Pour accéder au site internet de l'artisan d'art : http://philhelm.france-artisanat.fr

 
Plus d'information sur https://www.france-artisanat.fr

 
Pour se connecter à son compte: Se connecter