description : M87 ? NAVIRE-SQUELETTE SUR MER DÉCHAÎNÉE ? 2008. Acrylique sur toile 97 X 146 cm Il n?y a rien d?étonnant à ce que le navire minoen ait été pendant plusieurs siècles un des emblèmes majeurs des crétois. Thucydide évoquait déjà une thalassocratie minoenne, en fait des pirates des mers, ainsi qu?une absence totale de fortifications des ports et des villes proches de la mer. Plusieurs types de navires ont été recensés, citons les plus importants : ? navire-oiseau ? type cycladique ? navire courbe symétrique en croissant ? navire à aileron de dérive ? navire symétrique anguleux ? radeaux. Notre bateau appartiendrait autant au type à aileron de dérive qu?au navire courbe symétrique en croissant ! Bien entendu la représentation squelettique est non seulement symbolique mais aussi liée à la taille minime des sceaux originaux ! De plus, comme aucun ne devait jamais être identique à un autre, parfois il est bien difficile de reconnaître encore un navire, tellement la représentation en a été personnalisée* et schématisée ! Cependant les pieux plantés verticalement sur le pont, avec un réseau de croisillons entre eux représentent une voile tendue entre deux mâts. A partir de là, il est facile d?interpréter le reste ! Sur de nombreux sceaux, nous retrouvons souvent un grand nombre de croissants posés cornes vers le haut au sommet et entre ces pieux : dans le cas présent, ces croissants se sont multipliés en autant de vagues dans une mer déchaînée? Avez-vous remarqué le Monogramme de l?artiste stylisé au sommet du mât principal ? Quand aux deux poissons, le poulpe, l?oiseau marin en vol avec son poisson dans son bec, sans oublier le chien sur le bateau, ils font partie des symboles forts de l?iconographie minoenne. Nous en découvrirons d?autres dans les tableaux suivants? Terminons trop rapidement par les marins, la femme d?abord avec sa jupe typique crétoise et l?homme souvent représenté nu avec une simple, double ou triple ceinture. *sceaux personnalisés : comme les serrures n?existaient pas encore, chaque famille crétoise avait son sceau, qui permettait d?identifier le propriétaire, ainsi en quittant son domicile, le crétois prenait une cordelette qu?il enroulait de part et d?autre de la porte et d?un crochet au mur, puis il écrasait un morceau d?argile mou sur le n?ud de la cordelette et y apposait son sceau le plus souvent avec une bague. Il faisait de même quand il envoyait un colis qu?il ficelait et pressait sa bague sur l?argile déposée sur le n?ud ! Chaque crétois qui voyait l?empreinte savait à qui elle appartenait ! Pas étonnant que l?on ait retrouvé de nombreux sceaux tous différents représentants parfois un caractère menaçant, comme des scorpions, ou araignées venimeuses, quand on sait combien on était superstitieux en ce temps là ! Selon les périodes et les régions, le sceau était également utilisé pour authentifier certains documents comptables ou administratifs tels que les contrats ou comme amulettes, ce qui est toujours le cas de nos jours dans de nombreuses parties du monde !
 
 
GALERIE-ATELIER PHILHELM,92 Rue Mélanie 67000 Strasbourg, tel:03 88 31 10 10, Artiste peintre et sculpteur, Sculpteur sur bois Artiste peintre
 
 

Pour accéder au site internet de l'artisan d'art : http://philhelm.france-artisanat.fr

 
Plus d'information sur https://www.france-artisanat.fr

 
Pour se connecter à son compte: Se connecter