Emailleur d'art
Contact Créations

Ciseleur Damasquineur Doreur Argenteur EmailleurDécorateur sur métal


 

Germaneau Vincent
1 rue des Vignes 87400 Eybouleuf

Site web : http://vincent-germaneau.france-artisanat.fr/

Siret : 517551511 Tel : 05 55 75 87 48   Mobile : 06 75 43 01 15

 
logo de Vincent Germaneau Emailleur d'art
  L'émail champlevé
L'artiste creuse des cavités dans l'épaisseur du métal selon le dessin prévu, à l'aide de burins et d?échoppes. L'émail en poudre humide y est déposé puis subit les cuissons lui permettant de se fixer au métal. La couleur est ainsi cernée par le métal que l'outil a épargnées, d'où le nom de « taille d?épargne » qui s'applique également à cette technique. Des ponçages successifs de plus en plus fins éliminent alors l'émail excédentaire et redonnent à la pièce le poli nécessaire. Une dorure donne à la pièce son aspect définitif et la rend inaltérable. Le champlevé est la technique des émaux limousins du Moyen Age.



  L'émail cloisonné
Connue dès l'Antiquité, cette technique consiste à fixer par soudure de fines cloisons d'or, d'argent ou de cuivre sur le support de métal, créant ainsi un réseau d'alvéoles qui maintiennent l'émail de façon précise à la place souhaitée. L'émaillage et la finition sont de même nature que pour la technique du champlevé.



  L'émail peint
La plaque est recouverte de fondant sur ses deux faces et subit une première cuisson : l'envers est ainsi protégé des attaques du temps et l'endroit préparé à recevoir le décor. Ce dernier s'obtient par la superposition de nombreuses couches d'émail coloré, déposé à la spatule, qu'un nombre identique de cuissons permet de fixer. Des couleurs vitrifiables, broyées suffisamment fines pour être maniées au pinceau, permettent de rehausser certains détails. De même, la pose de minces feuilles d'or ou d'argent, appelées « paillons », noyées dans l'émail, confère à la couleur un éclat particulier. La technique de l'émail peint apparaît à Limoges à la fin du 15e siècle
Se connecter