Actualité de Cyrille Diovada La Forge d' Ageio
 
 

:

 
 

La chaîne métallurgique

La Métallurgie Artisanale : le métier de Féron :

 

Remontons la chaîne métallurgique, du minerai de fer au métal qu’il permet d’obtenir.

.

Le minerai :

 

Le minerai de fer constitue un des gisements les plus importants sur Terre. On en trouve un peu partout, sachant qu’avant l’ère industrielle, l’homme exploitait les gisements proches de son lieu d’habitation.

Voilà aussi pourquoi la mémoire des anciens est importante dans la recherche d’anciens sites miniers.

Il existe des milliers de minerais différents. On dit d’un minerai qu’il est de fer lorsqu’il contient suffisamment de fer pour pouvoir être exploité.

En ce qui nous concerne il va s’agir de l’hématite, de la magnétite, de la goethite et de la limonite.

 

Différents minerais Goethite, Hématite, Marcassite.

Traitement du minerai :

 

Le minerai est grillé afin d’enlever l’eau qu’il peut contenir et de le dépolluer.

Il est ensuite broyé en poudre.

 

Limonote grillée 

Magnétite après triage et concassage  

Le choix de site métallurgique :

 

C’est l’emplacement nécessaire pour pratiquer la métallurgie artisanale et le métier de Féron .

Le Féron doit s’adapter au lieu, au minerai, à l’aérologie, à l’hygrométrie, au tellurisme, autant de paramètre qui vont influencer le résultat final.

 

Les matériaux :

 

* L’argile :

Elle est utilisée pour ses propriétés réfractaires. Broyée en poudre, elle sera utilisée dans la réalisation des buses, des creusets, des crépis réfractaires et des brasques.

 

Différents réfractaire  

Tuyère ayant servi et tuyère neuve

L'ensemble façonné à la main (diamètre différent pour diverse utilisation)  

* Les terres :

Il s’agit là de différents types de terre pour différentes réalisations :

terre non remaniée (non travaillée)

terre remaniée (travaillée)

Ces terres vont servir à la fabrication de briques compactées et d’adobes.

Elles seront également utilisées dans la réalisation du crépis du bas foyer.

 

 

* Le charbon:

Le charbon c’est l’énergie. Ici aussi on trouvera différents types de charbons pour différentes utilisations. Pour la réduction on va utiliser un charbon dur ou un charbon tendre suivant le métal qu’on veut obtenir :

Ce charbon peut être obtenu par carbonisation dans une charbonnière : le procédé consiste à faire brûlés le bois par combustion lente.

On peut utiliser plusieurs essences de bois dans une charbonnière (hêtre, pin, buis, chêne etc..)

Le charbon est ensuite trié et calibré. Le calibrage est une opération extrêmement importante.

Charbonnière en terre.(Taille de la charbonnière suivant quantité voulue)

Résultat de cette petite charbonnière

 

Charbonnière en tôle

Plusieurs granulat de charbon de bois.

Le Bas Foyer :

 

C’est le four de réduction. Il existe plusieurs sortes de bas foyers suivant les pays et les régions.

 

Les matières utilisées :

Bâti : terre non végétale sous forme d’adobe et de mortier ou brique réfractaire et mortier.

Creuset : argile réfractaire

Buse : argile réfractaire

 

La conduite de la réduction :

Le minerai a donc été réduit en poudre et le charbon de bois est calibré. Le bas foyer va être ensuite préchauffé durant plusieurs heures.

Enfin commence la réduction : on va remplir le foyer de charbon calibré et de minerai alternativement.

Lorsque la loupe est formée la réduction est terminée. On sort alors la loupe par une « porte » aménagée en partie basse du bas foyer.

 

Bas foyer en cours de séchage.  

Bas foyer en cours de réduction.

Résultat bas foyer.  

Le tri de la loupe et des scories :

 

La loupe est pesée et on va tester les différentes matières obtenues : poudre métallique, mousses métalliques, etc…

 

Loupe aérée.  

Scories.  

L’affinage :

 

Pour réaliser cette opération il nous faut une forge d’affinage.

L’affinage va permettre de terminer le métal sorti du bas foyer.

Il s’agit surtout d’un travail de soudure de forge : on va compacter la loupe et recommencer l’opération de soudure plusieurs fois.

Le résultat obtenu est un lingot.

D’autres techniques peuvent être mise en œuvre : palette ou grappage.

 

Palette faite avec des petits morceau de loupe dejà compactée en plaquette

pour faire un lingot sur un trainard.

Palette en cours de feuilletage.

Palette etirée en barreau prêt à l'emploi. (trainard supprimé)  

Morceau de loupe au soudant.  

Différents résultats.

Lingots (loupe compactée avant feuillage).

 

 

 

Barre de métal finie.

 

Outils réalisé pour exemple.

L’analyse des lingots :

 

On reconnaitra les différentes nuances de métal par rapport à la taille du grain, la couleur du métal, à sa sonorité, à l'étincelle ...

 

Grain de métal pour indication.

Étincelle du fer pur à acier hautement carburé.

 


 

 

 

 
 
Cyrille Diovada La Forge d' Ageio,quartier de l'eglise 65130 Bulan, tel:05 62 40 20 74, Tous travaux de forge. Coutellerie, ferronnerie, taillanderie, métallurgie artisanale, travail du bronze et des métaux cuivreux, sonnailles ...., Forgeron Coutelier Ferronnier
 
 

Pour accéder au site internet de l'artisan d'art : http://cyrille-diovada.france-artisanat.fr

Produit par nodexa.com - Plus d'information sur http://www.france-artisanat.fr

Pour se connecter à son compte: Se connecter